L’OMBRE DE BRAHIM GHALI PLANE SUR LES DEUX JOURNALISTES ESPAGNOLS TUÉS AU BURKINA

ACTUALITÉNATION
1.2K
5

Deux journalistes espagnols, David Beriáin et Roberto Fraile, ont été enlevés et assassinés lundi 26 avril à l’est du Burkina Faso. Ce double assassinat interpelle par la nationalité des victimes, son timing et son mode opératoire.

Il y a lieu de souligner que ce double assassinat est tombé à un moment où le gouvernement espagnol se trouvait empêtré dans un retentissant scandale politico-judiciaire, en raison de l’accueil sous un nom d’emprunt et avec des documents de voyage falsifiés du criminel Brahim Ghali, arrivé il y a une semaine à Logroño, 136 km de Bilbao, à bord d’un avion-ambulance affrété par la présidence algérienne.

Le transfert incognito du chef séparatiste vers un hôpital du nord d’Espagne, « Hospital San Pedro », a soulevé, outre l’indignation des autorités marocaines, une tempête d’interrogations sur les tenants et aboutissants de cette affaire opaque.

Face à cette focalisation intenable sur cette affaire qui affecte la crédibilité du gouvernement espagnol et commençait à embarrasser et gêner les généraux algériens, il fallait trouver une soupape ou un moyen de diversion pour détourner l’attention.

Selon certains observateurs, le timing de ce meurtre n’est pas fortuit, l’Espagne n’étant impliquée dans aucun contentieux dans la région sahélo-saharienne.

Cette thèse est corroborée par une information faisant état du transit des deux journalistes par la zone de Tindouf, avant de se rendre au Burkina Faso. Ils devaient couvrir les activités humanitaires d’une ONG.

Les regards se dirigent notamment vers l’État islamique dans le grand Sahara (EIGS), dont les accointances avec les services algériens ne sont plus à démontrer. D’autant moins que l’émir de cette nébuleuse daechienne n’est autre qu’un transfuge de la soldatesque du polisario, le dénommé Adnane Abou Walid al-Sahraoui.

Il faut rappeler que la tête de ce sinistre individu à été mise à prix pour 5 millions de dollars par le département d’État américain. Il faut rappeler aussi qu’il est activement recherché par les services européens.