L’initiative d’autonomie, une source d’espoir pour les générations qui méritent paix et prospérité, déclare l’Américaine Jonathan Huff devant l’AG de l’ONU


L’initiative marocaine d’autonomie représente une source d’espoir pour les générations futures qui méritent la chance de vivre dans la paix et la prospérité, a souligné, mercredi à New York, la pétitionnaire américaine Jonathan Huff.

S’exprimant devant la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU, Mme Huff, qui représente l’organisation « Security and Instructional Services », a plaidé en faveur d’une action “décisive et rapide” pour adopter le plan d’autonomie proposé par le Maroc afin de permettre aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf de retourner à la mère patrie.

Elle a, par ailleurs, déploré la “situation désespérée” que subissent les populations séquestrées dans les camps de Tindouf il y a plus de 45 ans, relevant que ces personnes “sont utilisées et abusées pour obtenir des gains politiques et criminels”.

Mme Huff a en outre mis en garde contre les organisations militaires qui ont établi des bases d’entraînement dans les camps de Tindouf, situés près de la zone sahélo-saharienne, ajoutant que ces organisations guettent les jeunes dans ces camps en vue de les recruter notamment à des fins de terrorisme et de trafic de drogue et d’êtres humains.