L’enseigne espagnole Zara accusée de plagier les motifs des peuples autochtones mexicains


Le Mexique a demandé des explications aux marques de vêtements Zara, enseigne de la société espagnole Inditex, Anthropologie et Patowl (USA) après l’utilisation d’éléments culturels empruntés aux peuples autochtones mésoaméricains dans leurs collections, a indiqué vendredi le Secrétariat mexicain à la Culture, Alejandra Frausto Guerrero.

 

 

 

Le 13 mai 2021, Mme Frausto Guerrer a envoyé des lettres aux trois marques les appelant à clarifier publiquement “sur quels motifs une propriété collective” appartenant à divers peuples autochtones de l’État méridional d’Oaxaca “est privatisée“, et à indiquer de quelle manière elles entendent “rétribuer les communautés créatives“.

C’est un principe de considération éthique qui, localement et globalement», nous oblige à attirer l’attention et à discuter de “la protection des droits des peuples autochtones qui ont été historiquement invisibles“, disent les lettres datées du 13 mai et signées par la secrétaire mexicaine à la Culture.

“Vous ne pouvez pas respecter ce que vous ne connaissez pas”, avait déjà commenté en avril, Mme Frausto Guerrer. “Vous devez inclure les personnes auxquelles vous rendez hommage quand vous faites un hommage, avait-elle alors également ajouté. La personne ou la communauté que l’on honore doit donner son accord“.