BRONCA ANTI-BOURITA DE L’AGENCE DE (P)RESQUE ALGÉRIENNE: L’ARROSEUR ARROSÉ!

L’agence de « presse » algérienne s’est fendue hier d’une « mise au point » en arabe où elle a nié avoir utilisé la phrase: « الجزائر بلد أصبح في حظيرة الكبار» (« l’Algérie est dans la BERGERIE des grands », dans une dépêche parue vendredi 4 novembre, où, à l’instar des mégères effarouchées, elle s’est répandue en imprécations contre le pourtant brillant ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. 

 

 

 

Dans la même « mise au point », l’APS a tenté de refiler la patate chaude au quotidien « Ennahar », même si ce dernier n’a fait que reprendre sur son compte twitter un scann de la dépêche APS où le terme « حظيرة » (bergerie) a bel et bien été utilisé. Ce n’est qu’après coup, que l’expression  « الجزائر بلد أصبح في حظيرة الكبار » (l’Algérie est dans la BERGERIE des grands) a été remplacée par « الجزائر « في مصاف الدول الكبرى » (l’Algérie dans la cour des grands).

On image mal comment et pourquoi le quotidien « Ennahar », qui est aussi crasse et pitoyable que l’APS dans la meute anti-marocaine, pourrait se permettre cette expression animalière sans craindre de s’attirer les foudres de ses maîtres galonnés. 

« Moussa l’haj ou l’hadj Moussa », qu’est-ce que ça change? Ils sont faits de la même (h)aine, pardon la même laine, pour rester dans le jargon moutonnier.

Courage, continuez à bêler!