Signature à Rabat d’une convention de coopération pour le développement des industries culturelles et créatives


Une convention-cadre a été signée, jeudi à Rabat, entre le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et la Fédération des Industries Culturelles et Créatives avec pour objectif de renforcer la coopération entre le ministère et la Fédération pour le développement du domaine des industries culturelles et créatives.

Cette convention, signée par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, et la présidente de la Fédération des industries culturelles et créatives (FICC), Neila Tazi, vise à renforcer les partenariats entre les secteurs public et privé au service de l’essor culturel du Royaume, du développement du système industriel de la culture et de la professionnalisation des métiers du secteur.

Elle a également pour objectifs de structurer les cadres juridiques et fiscaux de l’entreprise culturelle, encourager la création d’entreprises culturelles, organiser des réunions de sensibilisation sur l’importance des industries culturelles et créatives, former les professionnels du domaine culturel, ainsi que d’assurer le suivi des acteurs culturels pendant la phase post-Covid 19.

Dans une allocution de circonstance, M. Bensaid a indiqué que cette convention, qui est la deuxième du genre entre le ministère et la fédération, s’inscrit dans la continuité des actions antérieures menées par son département dans le domaine de la culture, soulignant l’importance de la coopération avec les acteurs culturels et de la coordination mutuelle sur les mesures à prendre afin d’accélérer l’établissement d’une industrie culturelle dans le Royaume.

Et le ministre d’ajouter que l’industrie culturelle est à même d’apporter une solution à de nombreux problèmes économiques et de créer de nouvelles opportunités d’emploi et de professions pour les jeunes, soulignant l’importante contribution que cette convention pourrait apporter à la réalisation de cet effort.

Pour sa part, Mme Tazi a confirmé que le secteur des industries culturelles et créatives au Maroc possède les qualifications et les compétences qui garantissent son succès, mettant en avant l’importance de la diversité culturelle du Royaume.

Elle a de même souligné l’importance de promouvoir et d’encourager le secteur et d’en faire un levier de développement, de contribuer à l’économie sociale, de créer des opportunités d’emploi et de promouvoir le développement humain, conformément à la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à cet égard.