À la mémoire de l’actrice regrettée Fatima Regragui

Une nouvelle étoile artistique s’est éteinte ce lundi 2 août. La regrettée Fatima Regragui s’en est allée à l’âge de 80, une grande perte pour la scène qu’elle a marquée de ses profondes empreintes, notamment le 7ème et 4ème Art.

Ici, on voit la comédienne côtoyer l’un des pionniers des arts dramatiques, Feu Tayeb Saddiki, dans une adaptation du “Jeu de l’amour et du hasard” de Pierre de Marivaux. Ce fut en 1962, année où les dramaturges marocains -en majorité- n’en étaient pas encore à la création des œuvres originales; ce fut l’ère des adaptations.

Toutefois, les personnages, les décors et les dialogues sont marocanisés avec une volonté affichée des auteurs d’être le plus proche de leur public.

Malgré les sacrifices et le dévouement de cette génération de pionniers, nombre d’entre eux se trouvent aujourd’hui dans une situation déplorable. “Fatima Regragui a beaucoup souffert”, regrette l’acteur Abdellah Chakiri.

Face à cette situation, les autorités de tutelle sont une nouvelle fois appelées à intervenir pour aider ces précurseurs à trouver le moyen de vivre dignement.

Article Tags