Sahara, Relations Rabat-Tel Aviv, Judaïsme marocain… Simon Haim Skira dit tout

ACTUALITÉPOLITIQUE
745
2

Simon Haim Skira, Secrétaire général de la Fédération française du judaïsme marocain, est un militant associatif de la première heure. Partisan du rapprochement maroco-israélien, il veut désormais porter son combat dans l’arène politique. Pour le Collimateur, il dévoile ses ambitions. Interview.

Q: Qu’en est-il de ton engagement dans le Parti authenticité et modernité ?

R: Le PAM m’a proposé, comme d’autres partis de rentrer en politique. Pour l’instant, je sers mieux mon pays le Maroc à travers mes actions dans le domaine social, relationnel et mon activisme pour la promotion de la paix. 

Président fondateur de l’Association d’amitié Israël-Maroc et secrétaire général de la Fédération française du judaïsme marocain, vous voulez aujourd’hui porter votre combat sur le terrain politique. Qu’est-ce qui a motivé cette volonté?

Toutes les actions passent par la politique, c’est bien connu. Afin de pouvoir aboutir à des résultats, on est tenu de collaborer avec les politiques en place et respecter les lois qui sont soumises à l’orientation politique.

Vous avez toujours milité pour le rétablissement des relations entre le Maroc et Israël?Que peut attendre le Maroc concrètement de cette décision?

Tout d’abord, j’ai depuis toujours soutenu l’idée qu’il fallait impérativement rétablir les liens entre le Maroc et Israël, car j’ai l’intime conviction que ce lien a un grand potentiel et sera bénéfique autant pour le Maroc que pour Israël. Le Maroc va pouvoir profiter des avancés qu’Israël à réaliser dans beaucoup de domaines, notamment dans la recherche contre le cancer un accord a déjà été signé, et également sur le plan de l’Agriculture et de l’irrigation par exemple on a l’accord portant sur les plantations d’avocats. J’ai évoqué ici deux domaines seulement, mais cette reprise des relations, va s’étaler sur beaucoup de thématiques et engendrer beaucoup de contrats et de collaborations dont pourra profiter le Maroc.

Quel rôle peut jouer la communauté juive marocaine en Israël en faveur de son pays d’origine?

La communauté juive marocaine en Israël va apporter deux choses principalement, à part son soutien inébranlable bien évidemment, je pense qu’à ce stade-là nul besoin de le préciser. Premièrement, le tourisme : beaucoup d’Israéliens d’origine marocaine veulent renouer avec leurs traditions ancestrales, ils n’attendent que l’ouverture des lignes aériennes, afin de venir honorer la mémoire de leurs aïeux et visiter ce beau pays qu’est le Maroc. Deuxièmement, les investissement que les israéliens principalement d’origine marocaine prévoient de déployer au Maroc, sans oublier également l’accord de libre-échange qui est en cours de préparation et qui va créer une grande complémentarité entre les deux Etats.

Le Maroc est entouré de pays résolument hostiles à son intégrité territoriale. Comment expliquez-vous cette hostilité? Et quelle contribution peut apporter la communauté juive marocaine en Israël en faveur de la première cause des marocains?

L’environnement hostile du Maroc est une réalité, surtout aujourd’hui, le Royaume se démarque sur le plan régional et continental, sa politique est prometteuse et le booste vers un leading assuré, certains pays profitent du conflit au niveau du Sahara afin de ralentir le Maroc dans ses avancés, une stratégie simpliste qui reflète la faiblesse et la petitesse de ces Etats. La communauté juive marocaine en Israël a toujours apporté son soutien à la première cause des marocains, le Sahara est marocain, c’est notre conviction à tous. Il faut savoir que la communauté juive marocaine voue un amour inconditionnel et un grand respect aux Rois du Maroc et à toute la famille royale, au territoire marocain et au peuple marocain, puisqu’on a gardé de bons souvenirs de notre vécu ici, nos ancêtres se sentaient chez eux, ils étaient pas moins marocains que les musulmans, et nous aussi on est fière de cette identité et de la nationalité et l’appartenance marocaine.

Avec le lancement cet été d’une ligne aérienne directe entre Tel Aviv et Casablanca, peuton s’attendre à un grand rush des touristes israéliens?

Le lancement du pont aérien prévu pour le 19 Juillet est tant attendu par les marocains juifs d’Israël, on prévoit 300 000 touristes juifs au Maroc et une augmentation de ce chiffre les années qui suivront. Le premier vol va lier Tel Aviv et Marrakech, mais il y’en aura vers Casablanca, Rabat, et Tanger également à raison de cinq vols par semaine. J’invite nos frères marocains à faire de même et venir visiter Israël, Marhba Bikoum.

Propos recueillis par Baker Saddiki