HASSAN BOUBRIK. DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA CNSS


LE COLLIMATEUR.MA propose une nouvelle rubrique qui souhaite mettre en lumière des profils dotés de fortes capacités managériales… exerçant au secteur public ou au secteur privé… dont l’action est dévouée au développement socioéconomique et de l’émergence globale de notre pays. M. HASSAN BOUBRIK, que Sa Majesté le Roi a nommé au poste de Directeur général de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS), fait partie des profils qui font l’actualité. Fort d’une longue et riche expérience managériale, M. BOUBRIK est l’homme qu’il faut pour conduire les mutations profondes du champ de la protection sociale. Roadmap.  

***Redéfinition des missions et rénovation de l’image de la CNSS

Said Ahmidouch fut directeur général de la CNSS, pendant près de 14 ans, de Mars 2005 à Février 2019 et ce, avant sa nomination en tant que Wali de la région Casablanca-Settat.  En 2005, les performances de la CNSS  étaient en deçà des attentes. 

Tout en  améliorant la gestion, Saïd Ahmidouch a initié d’importantes actions. L’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) fut mise en place. L’indemnité pour perte d’emploi fut lancée. L’informatisation a consolidé la gestion des prestations et le contrôle. La non déclaration des employés fut aussi combattue… Les comptes furent assainis et la perception de la CNSS a changé auprès du public.

Abdelatif Mortaki, Directeur pôle entreprise à la CNSS, assura un long intérim au niveau de la Direction générale pendant près de deux années.

Cela a laissé comprendre que les pouvoirs publics réfléchissaient au profil idoine du futur Directeur général – appelé à agir en synergie avec tous les autres intervenants –  pour la mise en œuvre du nouveau cadre juridique, élaboré conformément aux hautes orientations royales en matière de protection sociale.

Lors du discours du Trône du 29 juillet 2020 et celui du 9 octobre 2020 à l’occasion de la Rentrée parlementaire, le Souverain a développé des orientations détaillées qui allaient être traduites dans une loi-cadre sur la protection sociale adopté en Conseil des ministres le 11 février 2021.

Étendre, d’ici la fin 2022 au plus tard, la couverture médicale obligatoire, de sorte que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’Assurance maladie de base qui couvre les frais de soins, de médicaments, d’hospitalisation et de traitement…/// Généraliser les allocations familiales qui bénéficieront ainsi à près de sept millions d’enfants en âge de scolarité, au profit de trois millions de familles…/// Élargir la base d’adhérents au système de retraite en y incorporant environ cinq millions de Marocains parmi la population active non titulaire d’un droit à une pension…///Généraliser l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des Marocains ayant un emploi régulier.

Le champ de la protection sociale va donc connaître des mutations profondes y compris en matière de coordination à travers la création d’une structure unifiée pour  l’harmonisation et la supervision des  différents régimes.   

Nous avions parlé ici dans LE COLLIMATEUR, en  juin 2020, du “Mille feuilles de la Protection Sociale” en une métaphore pour illustrer la superposition des régimes, la multiplicité de tutelles et la gouvernance fragmentée.

***Hassan Boubrik. Un profil adapté et un sens aigu de sa mission 

Hassan Boubrik, né à Agadir en 1968, est statisticien économiste, lauréat de l’École Nationale de la Statistique et de l’Administration économique de Paris.

Il était à la tête de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS)… après avoir été Directeur des Assurances et de la Prévoyance Sociale au ministère de l’Économie et des Finances.

Sa première expérience professionnelle fut au ministère des Finances. Il a également travaillé à la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) notamment en qualité d’Administrateur Directeur Général de CDG Capital… Secrétaire Général de la CDG… puis Directeur Général de CDG Développement.

Il est également membre du Comité Exécutif de l’Association Internationale des Contrôleurs d’Assurance (AICA).

Imprégné de l’importance de ce grand chantier social,  il insiste sur la synergie nécessaire entre tous les acteurs, même si la CNSS joue un rôle central.

Il s’agit d’accueillir les millions de Marocains qui intégreront le système et leur fournir de bonnes conditions d’accueil et d’adhésion et des services de qualité, a souligné M. BOUBRIK lors de son discours d’installation.

Il affirme connaître l’institution pour avoir été membre de son Conseil d’administration. “C’est un organisme qui a d’énormes atouts et des équipes qualifiées. Je suis confiant, nous serons, si Dieu le veut, à la hauteur du défi pour mener à bien ce chantier ambitieux.”

Dans le site web de la CNSS, le Directeur Général décline sa profession de foi et sa feuille de route. 

Forte d’une expérience de plus de 60 ans et pionnière dans le domaine de la sécurité sociale au Maroc, la CNSS mobilise aujourd’hui toutes ses ressources pour la réussite du chantier d’extension de la protection sociale lancé par notre pays sous l’impulsion de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste. Dans un horizon de moins de deux années, nous nous apprêtons à accueillir des millions d’assurés supplémentaires et démultiplier le nombre de nos clients. Nous allons mettre tout en œuvre pour que leur accueil se passe dans les meilleures conditions et pour que nous puissions leur assurer, ainsi qu’à tous nos affiliés et nos adhérents, un service de qualité. Pour réussir ce défi, la CNSS devra accélérer sa transformation digitale, initiée depuis des années, à travers le développement d’un large éventail de solutions technologiques et novatrices en matière de gestion de la relation client ainsi que par la poursuite de la dématérialisation de l’ensemble de ses prestations, de ses processus de gestion et de recouvrement. Les enjeux de cette transformation sont importants. Je suis certain que nous réussirons à relever le défi, grâce à la mobilisation des femmes et des hommes de la CNSS ainsi qu’au soutien de nos partenaires.

Bon vent à M. HASSAN BOUBRIK et à la CNSS… établissement qui a une image forte aux yeux des Marocains. Comme tout organisme de protection sociale, la CNSS accompagne les échéances, les dates et les moments importants dans le parcours d’une vie.