VIDÉO. 2ème VAGUE DU CORONAVIRUS. SITUATION CRITIQUE EN FRANCE. COUVRE-FEU DE 21H À 6H EN RÉGION PARISIENNE ET 8 AUTRES MÉTROPOLES

ACTUALITÉMONDE
147
1

Dans son intervention hier, le président Macron a affirmé qu’il s’agit d’une deuxième vague et que le virus est partout en France. La situation est préoccupante mais la France ne doit être “ni inactive, ni dans la panique”.

Il a souligné que les soignants sont fatigués et qu’il n’y pas de “réserves cachées de lits”. Il a prôné des mesures strictes pour reprendre le “contrôle” et freiner la diffusion du mal.

 

 

 

 

** Couvre-feu dans les zones où le virus circule activement

– Macron a rejeté cette idée chez certains qui disent: “Je ne suis pas concerné. Ne m’enlevez pas ma liberté. J’ai le droit d’être contaminé”. Il a expliqué que “Nous sommes une Nation de citoyens. On est lié les uns aux autres”.

– Son objectif est de ramener le nombre de cas de contamination de 20. 000 par jour à 3000 ou 5000 et de réduire le nombre des admissions en réanimation.

– Le couvre-feu sera appliqué dans 9 zones où le virus circule très activement: région parisienne et les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Rouen et Saint-Etienne.

– Le couvre-feu n’est pas le confinement, mais c’est une mesure pertinente pour ralentir notamment les “contacts sociaux”. Il sera appliqué de 21h à 6 h à partir du samedi 17 octobre à 00h.

– Il durera entre 4 et 6 semaines. Avec des possibilités de prolongation jusqu’au premier décembre.

** Réduire les contacts privés et les “aspérités” de la vie sociale

– La sphère privée reste le principal foyer de contamination.

– L’objectif est de réduire les “contacts privés” qui sont les plus dangereux. Ces moments de convivialité en familles (hors cellule familiale) sont devenus risqués. Pas plus de 6 personnes à table lors des réunions privées.

– Il faut réduire les aspérités de la vie sociale. Les rendez-vous privés, les party, les anniversaires, les soirées festives, … “Avoir des gestes d’affection sans aucune précaution n’est pas adapté à la période que nous vivons”, a-t-il dit.

– Eviter ces situations à risque regroupant 50 ou 60 personnes.

– Les vecteurs d’accélération du virus comme les salles de spectacles, les cinémas, les théâtres, les restaurants, les bars… fermeront à 21h.

– Il ne s’agit pas d’ “infantilisation” du citoyen. Il a précisé que “Nous sommes tous des acteurs de cette bataille. On a besoin de règles communes”.

– Les écoles, les lycées les universités resteront ouverts

– Les voyages entre villes ne seront pas réduits. Ni les voyages.

** Préserver le fonctionnement de l’économie et accompagner les secteurs touchés

– L’objectif est de pouvoir continuer à avoir une vie économique. Que les gens puissent travailler et mener une vie sociale même restreinte.

– Il faudra programmer et se rendre plus tôt à ces établissements qui fermeront à 21H

– L’Etat apportera son aide.

– La réponse et l’accompagnement économiques seront améliorés.

** Appel à la responsabilité et fortes amendes en cas d’infractions

– Il y aura des contrôles et des amendes de 135 euros pour chaque infraction.

– L’effet doit être dissuasif. En cas de récidive, l’amende passera à 1500 euros.

– Des mesures plus dures seront mises en œuvre en cas de non-respect de ce dispositif. Appel à la responsabilité de chaque citoyen.

– “Je suis très prudent. L’expérience nous enseigne qu’on ne maîtrise pas tout (…) Nous en avons jusqu’à l’été 2021 au moins avec ce virus, tous les scientifiques sont clairs”, a-t-il prévenu.

– Si dans les prochaines semaines, il y a un ralentissement de la progression dans les zones où le virus circule, aujourd’hui, activement, le dispositif sera allégé.


Article Tags

Facebook Comments