Vidéo. Marrakech. Première sortie des calèches depuis plusieurs mois

ACTUALITÉSOCIÉTÉ
790
2

L’association “Kech’Jeunesse” a organisé jeudi à Marrakech, une balade en calèches au départ de la mythique Place de Jemâa Fna vers le quartier huppé de Guelliz en vue de sensibiliser tout un chacun quant à l’importance de la reprise du cours normal de la vie dans la cité ocre et de la relance du secteur touristique.

 

 

 

Ainsi, Ils ont été une cinquantaine de bénévoles dont des membres de cette association, des commerçants, des gérants de Riads mais aussi d’étrangers résidents à Marrakech à prendre part à cette belle initiative citoyenne visant à “redonner vie et envie et à inciter les touristes internationaux et nationaux à retourner pour apprécier, à sa juste valeur, la beauté et la magie de la cité ocre”.

Un retour à la normale qui doit s’opérer, selon les organisateurs de cette initiative, dans le respect scrupuleux des gestes barrières (port obligatoire du masque de protection, lavage et désinfection des mains et respect de la distanciation physique) afin d’enrayer la propagation de la pandémie de la Covid-19. Les organisateurs ont tenu à choisir la Calèche, qui est devenue un emblème de la Cité ocre et dont l’usage se trouve intimement indissociable du secteur du tourisme au niveau de cette ville. L’objectif étant de démontrer que la réapparition des calèches dans différents axes et boulevards de Marrakech est équivaut à une “renaissance” de la ville et à une relance du secteur touristique en ces temps du coronavirus. A travers cette action sociale, les organisateurs ambitionnent également de retrouver le plaisir de circuler -et voir circuler- les calèches de Marrakech, redonner le sourire, venir en aide aux cochers et rendre à la ville sa dynamique et effervescence quotidiennes, et aux habitants leurs légendaire allégresse, qui les caractérisent des autres villes du Maroc.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Salaheddine Ncir, membre de l’Association initiatrice de cette action sociale et citoyenne, a souligné que cette initiative a prouvé que la population Marrakchie, notamment la jeunesse et la société civile demeurent fortement impliquées, aux côtés des autorités locales dans l’ensemble des efforts et des initiatives à même de permettre la relance du secteur touristique.

Et de faire remarquer que l’activité touristique, première pourvoyeuse d’emplois directs et indirects et principale source de revenus des populations de la cité ocre, a subi de plein fouet les répercussions lourdes de la pandémie de la Covid-19. Tout en déplorant le fait que cette situation induite par la pandémie du coronavirus, a eu aussi un impact négatif sur la psychologie et le moral des Marrakchis, il a relevé que l’objectif de cette action consiste à “redonner espoir aux habitants quant à la possibilité d’une reprise très prochaine de l’activité touristique”.

Il s’agit aussi de soutenir et appuyer les cochers des calèches dans cette conjoncture exceptionnelle, et de montrer une image de la place de Jemaâ Fna qui est “différente” de celle longtemps partagée sur les réseaux sociaux, a-t-il insisté.

En dépit de toutes les épreuves, la place Jemaâ Fna restera toujours l’espace emblématique et la source de la joie à Marrakech, a-t-il dit, émettant le souhait de voir la relance du secteur touristique s’opérer dans un avenir très proche.

Kech’Jeunesse est une association de jeunes Marrakchis – amoureux de leur ville Marrakech, désireux d’aider les jeunes à être acteurs agissants au sein de leur cité, et en même temps, soucieux de contribuer au développement et au progrès du Royaume, rappelle-t-on.

Ladite association milite pour l’inclusion des jeunes, tout en permettant à cette frange de la société de prendre sa place, pour favoriser le Vivre-Ensemble, pour aider la jeunesse à émerger, et pour contribuer au rayonnement de la cité ocre.

Elle vise aussi à donner la voix aux jeunes pour s’exprimer et peser sur les décisions, favoriser la vie culturelle et aider à l’émergence de jeunes talents, préserver l’environnement, agir contre le racisme, l’exclusion, la violence et promouvoir la fraternité avec comme slogan : “Ouverture, Citoyenneté, Progrès”.


Facebook Comments