La revue de presse du weekend. Mohammed VI et l’Afrique, une histoire de générosité


L’info la plus relayée de la semaine concerne les aides médicales à destination de quelques pays africains, sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ; et à ce titre l’Opinion dans son édition du samedi 20 rapporte une note adressée à la Mission du Royaume à Genève par l’OMS. 
L’institution loue la générosité de SM le Roi Mohammed VI quant à l’envoi d’aide médicale aux 15 pays de la région africaine afin de soutenir leurs efforts contre le COVID-19.
Autre événement très relayé est celui du déconfinement progressif en cours, et les échos relèvent à ce titre un mécontentement de nombre de parlementaires de l’opposition concernant la gestion de l’exécutif. Ils lui reprochent entre autres l’absence de mesures concrètes, précises et applicables sur le terrain dans l’immédiat d’une part ; et d’autre part de ne pas avoir fourni de calendrier pour les différentes mesures futures, entretenant ainsi un flou qui altère les efforts déployés par les autorités.
Dans la même foulée concernant les effets de la crise du Covid, l’économiste consacre son édito du 19 juin au tout récent plan de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger depuis le fin mars, tout en s’interrogeant sur la lenteur des rotations prévues et rappelant les situations dramatiques dans lesquels nos compatriotes vivent depuis maintenant 90 jours.
Autre facette des transformations économiques accélérées que connaît notre pays, Libération rapporte l’information des 20.000 masques produits quotidiennement dans les prisons, puisqu’une vingtaine d’établissements pénitentiaires ont été équipés dans le cadre d’un projet de fabrication ayant bénéficié d’un appui financier du Bureau du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).
Concernant l’après-covid, Aujourd’hui le Maroc fait un focus sur le secteur des BTP, qui est un des moteurs de la croissance et de l’emploi au Maroc, en titrant “La lenteur administrative freinera-t-elle la relance ?” Selon le quotidien, en se basant sur les estimations de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNP), il existe environ 20.000 dossiers en instance, soit un potentiel de 40 milliards de dirhams bloqués pour plus de 400.000 emplois.
Finalement, un communiqué de la DGSN relayé dans la presse nationale nie la véracité de la vidéo largement diffusée via réseaux sociaux et messagerie instantanée montrant le kidnapping d’une femme à bord de son propre véhicule, puisqu’elle concerne un événement de mai dernier en Amérique Latine largement commenté alors.

Facebook Comments