Hamza, le prince rouge de Jordanie renonce à son titre

Le prince Hamza bin Al-Hussein de Jordanie a annoncé dimanche renoncer à son titre princier, parce que ses valeurs « ne sont pas en accord avec les approches, les tendances et les méthodes modernes de nos institutions. »

« Après ce que j’ai touché et vu ces dernières années, j’en suis arrivé à la conclusion que mes convictions personnelles et les valeurs que mon père m’a inculquées, et auxquelles j’ai essayé d’adhérer au cours de ma vie, ne sont pas en phase avec les approches, les tendances et les méthodes modernes de notre institution », a écrit le prince Hamza dans un post sur son compte Twitter.

« Ainsi, du point de vue de la fidélité à Dieu et de la conscience, je ne vois pas d’autre choix que de renoncer et d’abandonner le titre de prince », a-t-il ajouté.

Le prince Hamza est le demi-frère du roi Abdallah II, tous deux fils du roi Hussein, qui a régné sur la Jordanie pendant près d’un demi-siècle avant sa mort en 1999.

Le roi Abdallah II avait nommé Hamza comme prince héritier, mais lui a retiré le titre en 2004.

Accusé l’année dernière d’être impliqué dans un complot visant à déstabiliser le royaume, le prince Hamza a été placé en en résidence surveillée.

Le mois dernier, le Palais royal a déclaré que le prince a présenté ses excuses pour son rôle dans le prétendu complot.