Moscou dément tout projet d’invasion de l’Ukraine


Le Kremlin a démenti, lundi, tout projet d’invasion de l’Ukraine, notant que les mouvements des troupes russes ne représentaient pas de menace.

« Tout mouvement de troupes russes dans les limites de notre territoire ne représente de menace pour personne et ne devrait inquiéter personne », a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Par ailleurs, le service de renseignement extérieur de la Russie (SVR) a qualifié d' »absolument fausses » les affirmations occidentales allant dans le sens d’un plan d’invasion russe de l’Ukraine.

« Les Américains brossent un tableau terrifiant avec des hordes de chars russes s’apprêtant à écraser des villes ukrainiennes, assurant qu’ils ont des +informations fiables+ sur de telles intentions de la Russie », selon un communiqué du SVR relayé par les agences de presse russes.

Ces déclarations, inhabituelles de la part des services secrets russes, interviennent en pleine escalade des tensions entre Moscou et les pays occidentaux au sujet de l’Ukraine.

Les Etats-Unis, l’Otan et l’Union européenne ont exprimé ces dernières semaines leur vives inquiétudes concernant de mouvements de troupes russes autour de l’Ukraine, qui est en conflit depuis 2014 avec des séparatistes prorusses dans l’est du pays.

Moscou a plusieurs fois démenti tout projet hostile envers l’Ukraine, le Kremlin dénonçant dimanche une « hystérie » américaine, face aux accusations de Washington qui s’est dit la veille « sérieusement préoccupé » par les agissements et les déclarations de la Russie envers l’Ukraine.

La semaine dernière, le président russe Vladimir Poutine avait accusé les Occidentaux d’attiser les tensions aux frontières orientales de l’Ukraine et en mer Noire en y menant des exercices militaires. Il a également affirmé que des bombardiers occidentaux avaient approché à 20 km de la Russie.