Passage d’El-Guerguerat: L’attitude sage et ferme du Royaume a transformé les manœuvres de blocage en une « success story » marocaine (politologue)


L’attitude sage, ferme et intelligente adoptée par le Royaume a transformé les manœuvres ourdies des milices du « polisario » pour le blocage du poste-frontalier d’El Guerguerat en une « success story » marocaine, a affirmé le politologue Abdelfattah Naoum.

M. Naoum, qui était lundi « l’invité du soir » du journal télévisé de « M24 », la chaîne d’information en continu de la MAP, a indiqué que les manœuvres autour du point de passage d’El Guerguerat se sont transformées en une « success story » marocaine à la faveur de la sagesse et de l’habileté politique, diplomatique et militaire dont a fait montre le Maroc.

Le politologue a aussi souligné que le Maroc, grâce à son habileté politique, militaire et sécuritaire, a bien saisi les contours de ces desseins malveillants, qui avaient pour visée de rompre tout lien du Royaume avec sa profondeur africaine, ajoutant que le Maroc a usé de tout son poids diplomatique pour mettre à nu ces stratagèmes, en informant le Conseil de sécurité de l’ONU et la MINURSO, avant que l’armée marocaine n’intervienne pacifiquement pour restaurer la libre circulation au niveau de ce poste frontalier et mettre en échec les plans de ses adversaires.

M. Naoum, également chercheur, a relevé que l’opération menée par les Forces Armées Royales, marquée par un grand professionnalisme, a été largement saluée à l’échelle internationale et suivie par la reconnaissance historique par les Etats-Unis de la marocanité du Sahara.

Il a, par ailleurs, estimé que cette manœuvre « puérile » et vouée à l’échec a révélé au monde entier le discours mensonger et fallacieux prôné par l’Algérie et sa création le « polisario », qui repose sur le soi-disant souci de veiller aux intérêts des peuples africains et à leur droit à l’autodétermination, et sur les prétendues considérations humanitaires et autres slogans creux.

Dans ce sens, le politologue s’est interrogé : « Comment quelqu’un qui prétend défendre ces slogans puisse-t-il bloquer le seul point de passage qui assure l’approvisionnement de plusieurs pays africains en produits alimentaires et matériels médicaux, en pleine crise sanitaire induite par la Covid-19 ? ».

De l’avis de ce chercheur, la stratégie du « polisario » et de son mentor algérien était basée sur la tactique de manœuvres visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale du Maroc, au détriment des intérêts de l’ensemble des peuples africains, ce qui constitue un crime contre tout un Continent.

Et de conclure que ces manœuvres avortées ont révélé au grand jour le comportement du « polisario » et de son protecteur algérien et leur « mentalité d’un perdant qui ne réussira jamais car s’accrochant à des illusions et à des mensonges ».