Le Conseil Exécutif de l’Union africaine entame les travaux de sa 39eme session ordinaire avec la participation du Maroc

ACTUALITÉ
218
0

Le Conseil Exécutif de l’Union africaine a entamé, jeudi au siège de l’organisation panafricaine à Addis-Abeba, les travaux de sa 39eme session ordinaire avec la participation du Maroc.

Le Maroc est représenté par une délégation conduite par l’Ambassadeur Directeur Général des Relations Bilatérales et des Affaires Régionales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, Fouad Yazourh, et composée notamment de l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, l’Ambassadeur Directeur Général de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI), Mohamed Methqal, et du Directeur du Grand Maghreb et des Affaires de l’UMA et de l’UA, Abderrazzak Laassel.

Lors de cette session, le Conseil Exécutif examinera le rapport de la 42eme session ordinaire du Comité des Représentants permanents de l’UA, le rapport sur la mise en œuvre opérationnelle du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), ainsi que la note conceptuelle et de la feuille de route relative au thème de l’année 2022 sur la nutrition et la sécurité alimentaire.

Le Conseil devra procéder à l’élection notamment de deux commissaires de la Commission de l’UA, du Président et du Vice-président de l’Université panafricaine (PAU) et de quatre membres du Conseil Consultatif de l’Union africaine sur la corruption.

Le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat qui s’exprimait à l’ouverture de cette session a souligné la nécessité de jeter un regard neuf sur le domaine de la coopération multilatérale, notant dans ce sens que l’élaboration en cours d’un projet de stratégie des partenariats et des documents cadres de politique générale offre l’occasion d’une telle approche.

Evoquant la pandémie de la covid-19 qui a touché de plein fouet le Continent à l’instar du reste du monde, le Président de la Commission a relevé l’impératif de continuer à renforcer la stratégie de lutte de l’Afrique.

M. Moussa Faki Mahamat a, d’autre part, relevé que les attaques terroristes et de la pandémie de la covid-19 aggravent la menace de la famine et de la malnutrition qui pèse sur le continent.

«Dans une démarche d’anticipation nos leaders ont décidé de se pencher sur la problématique de la nutrition et de la sécurité alimentaire qui sera le thème de l’année 2020 », a noté le Président de la Commission, appelant le Conseil Exécutif à se prononcer sur la feuille de route relatives ce thème.