Vidéo. Les généraux ont rompu les relations avec le royaume mais ils ne peuvent pas couper les liens de sang entre les Marocains et les Algériens comme le démontre l’histoire émouvante de l’humoriste Abdelkader Secteur

En rompant leurs relations avec le royaume, les caporaux en chef  algériens croyaient qu’ils allaient diviser définitivement les peuples marocains et algériens liés par des liens de sang familiaux et de résistance contre le colonialisme.

Avant les caporaux, le non regretté Houari Boumediene avait expulsé le 8 décembre 1975, un jour de l’Aid Al Adha, 35.000 familles marocaines dans des conditions atroces dignes des déportations hitlériennes.

Mais même cette tragédie n’a pas séparé Marocains et Algériens qui se sont, toujours, retrouvés en famille que les frontières soient fermées ou ouvertes. L’humoriste algérien Abdelkader Secteur vient de le démontrer en larmes quand il a été interviewé par notre confrère Hibapress (Voir vidéo ci-dessous).

 

 

 

Il racontera une histoire émouvante qui lui est arrivée récemment dans un aéroport marocain quand une douanière l’avait abordé: “Dites-moi Si Abdelkader, est-ce que je peux vous demander quelque chose ? Je lui ai dit: bien sûr, madame. Elle m’a dit: vous êtes bien originaire de Ghazaouet (un port près de Tlemcen). Je lui ai dit: oui. Elle m’a dit, alors, est-ce que vous connaissez Oukacha Ghoul ? Je lui ai dit: c’est mon oncle du côté de mon père. La douanière m’a répondu qu’il est son oncle du côté de sa mère”.

Autrement dit, ils sont des cousins car la mère de la douanière, qui est algérienne, est la sœur du père de l’humoriste Abdelkader Secteur. Il y a certainement des milliers de cas de parenté pareils que  la haine viscérale des caporaux en chef algériens contre le Maroc ne peut jamais rompre.