“Les Fleurs de l’Orient”… L’imaginaire créateur du poète Noureddine Mhakkak

Par Sandra Land*

Ce n’est pas une lecture classique d’un recueil de poèmes que j’ai aimé tant. Mais ce sont mes réflexions poétiques sur les poèmes de ce recueil. Ce recueil qui n’est que “Les fleurs de l’Orient ” du poète marocain Noureddine Mhakkak.

Ainsi, je peux dire ceci : quand je regarde le miroir / La loi de l’attraction / Est-ce une réalité /Porteuse de belles nouvelles / Puisque le chemin tient une fleur / Dans chaque main… ?

 

 

 

 

Commençons d’abord par le titre : “Les fleurs de l’Orient”, on trouve tant de sagesse sous l’œil poétique de notre poète Noureddine Mhakkak. Une plume tache l’encre du papier rose comme l’amour d’un écrin de pétales aux saveurs veloutées. Et si on passe à l’imaginaire, on peut dire que celui-ci se fond à l’éternelle félicité. Dans le ciel son âme se fait dense… Il sait que tu l’entends en tant qu’un lecteur qui aime lire et écouter la poésie.

Le poète, ici, dans ce beau recueil devient un enfant surréaliste. C’est pour cela qu’il a pu écrire des images qui ont dépassé la réalité. Car cette passion d’écrire de la poésie, lui vient de si loin… Les sens en éveil l’enlacent si fort qu’il s’en émerveille encore.

Le poète à travers ces poèmes ici et là, essaie de créer un univers poétique plein d’amour, et plein de beauté. Il essaie de créer et de construire à travers et par les mots un monde magnifique où tous les vivants trouvent leur joie et leur tranquillité. Un monde qui dépasse le réel et qui rejoint l’imaginaire dans sa fascination extraordinaire.

Des poèmes qui sont écrits avec un regard poétique très profond qui reflète une philosophie de l’amour au sens large du terme. Car l’amour ici, devient le symbole de la vie elle – même, puisque cette vie ne peut pas réaliser son existence sans l’existence de l’amour. Cet amour qui fait bouger les cœurs pour être très sensibles vers les autres et qui fait pousser les corps à être pleins d’une énergie créatrice.

De ce fait, notre poète ne cesse pas de faire l’éloge de la vie humaine dans son vrai sens, le sens de la paix, de la tolérance, d’amitié et d’amour. Ce sens qui donne un sens à la vie humaine.

Plus que cela, ces poèmes- là sont écrits avec une grande sensibilité poétique et avec une musicalité très liquoreuse. Une musicalité qui fait chanter les mots par ses qualités harmonieuses, et qui fait pousser le lecteur à aimer la poésie, à la lire et à la chanter en plus.

Pour moi, en lisant ce recueil de poèmes, j’ai été tellement fascinée par ses mots, ses métaphores, sa musicalité et par sa capacité artistique de créer un si beau monde poétique très riche par ses images magnifiques qui nous poussent à rêver et à essayer de réaliser nos rêves, nos beaux rêves.

Et pour conclure, on peut dire avec Pasteur Valléry-Radot que “sans le rêve, il n’y a pas de poésie possible. Et sans la poésie, il n’y a pas de vie supportable”.

Sandra Land, artiste-poète d’origine suisse