Un soldat algérien tué dans un accrochage avec un « groupe terroriste armé »


Un soldat algérien a été tué, samedi soir, dans un accrochage avec un « groupe terroriste armé » dans la wilaya d’Ain Defla (centre), a annoncé dimanche le ministère algérien de la Défense.

« Lors d’une embuscade opérée dans la zone de Gaadet Lahdjar, commune de Tarek Ben Ziad, wilaya d’Ai n Defla, un détachement de l’Armée Nationale Populaire s’est accroche , hier soir 20 juin 2020, avec un groupe terroriste armé », a précisé la même source dans un communiqué.

Le ministère a fait savoir qu’un caporal contractuel , »Znanda Mostafa », a été tué lors de cet accrochage armé.

Le ministère a fait savoir que cette opération est toujours en cours, relevant que « toutes les mesures sécuritaires nécessaires pour le bouclage et le ratissage de cette zone et la poursuite de ces criminels » ont été prises.

Début février, un militaire avait été tué lors d’un attentat à la voiture piégée, à Timiaouine, dans le sud de l’Algérie, à la frontière avec le Mali.

Malgré la mise en oeuvre en 2005 d’une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la « décennie noire » (1992-2002) de la guerre civile qui a fait quelque 200.000 morts, des groupes armés islamistes restent actifs notamment dans le centre-est du pays, où ils s’en prennent généralement aux forces de sécurité.