Quand ce journaliste algérien de la chaîne qatarie Al Jazeera et néanmoins larbin obséquieux du régime vert-kaki attaque le Maroc

ACTUALITÉPOLITIQUE
899
0

Il avait transformé son compte Twitter en instrument de propagande en faveur du régime militaire algérien corrompu et corrupteur, du président désigné par le général défunt Ahmed Gaid Salah, Abdelmajid Tebboune pour ne pas le nommer, au mépris des revendications légitimes du peuple algérien frère qui se bat courageusement depuis le 22 février 2019 pour chasser la «Issaba» galonnée terrée au luxueux Club des Pins, à Alger … et maintenant, il accepte lâchement d’accomplir cette autre sale besogne de tirer sur les symboles de l’État marocain!!!

Lui, c’est Mohamed Dahou, ancien de la télévision d’État algérienne, et journaliste d’Al-Jazeera Moubachir. Il s’est rappelé à notre exécrable souvenir via une avalanche de tweets tout aussi nauséabonds les uns que les autres où il laisse dégouliner son venin sur ce qu’il a qualifié «le Makhzen de la honte», «les plumes vendues» du Makhzen, accusées sans autre forme de procès de se livrer à “des délations puériles” à l’encontre de l’Algérie au sujet du «Sahara occidental»!!!

Selon la jugeote fêlée de ce thuriféraire du régime dictatorial algérien sur la chaîne satellitaire qatarie Al Jazeera, dont la ligne éditoriale, faut-il le préciser?, est antinomique avec les billevesées de ce pseudo-algérien à la solde du régime vert-kaki, «la libération de Sebta et Melilla» passerait avant le règlement de la question du Sahara occidental marocain oubliant ainsi, à l’insu de son gré, que le Sahara a bel et bien été libéré des mains du colon espagnol depuis la glorieuse Marche verte, le 6 novembre 1975.

Mais quelle mouche a-t-elle donc piqué ce pseudo-journaliste pour étaler, aux yeux des responsables d’Al Jazeera!, sa haine aveugle et gratuite et sa rancune vipérine envers un pays voisin et des confrères marocains dont le “délit”, semble-t-il, est de simplement défendre l’intégrité territoriale de leur pays, envers et contre les visées expansionnistes d’un régime algérien mégalo et férocement prédateur, qui utilise les richesses de son peuple pour alimenter le séparatisme dans la région, le cas échéant le front séparatiste du polisario.

Voici une question que ce journaliste de la 25ème heure aurait pu se poser, au lieu de sortir son épée de bois et distiller sa méchanceté gratuite à l’encontre d’un pays voisin souverain qui a fait le choix civilisé du progrès, de l’effort et de l’intelligence.

Il incombe ainsi aux responsables de la chaîne qatarie Al Jazeera de recadrer ce journaliste enragé qui ne prend en considération ni les règles de la déontologie journalistique, ni celles du bon voisinage que le Maroc a fait siennes, ni les sacrifices énormes consentis par le Royaume du Maroc envers le peuple qatari frère.

 

Facebook Comments