16è édition des Journées cinématographiques de Safi


En voilà une gageure. Et une belle sous l’ombrelle du 7ème Art. L’événement se passe à Safi. Une ville qui n’est que ses richesses halieutiques qu’on résume à la sardine. C’est une histoire. Une synthèse de différents genres culturels. Mais, plus. Des femmes et des hommes en font plus qu’un « site » de récits, mais de récits encore à faire.

Les 13 et 14 de ce mois de mai en livre un plan séquence qui en dit long sur une ambition portée par les animateurs de la nouvelle édition des Journées Cinématographiques du Cinéma.

Des JCC qui en sont à leur 16ème édition. Une édition où il est question d’un colloque international, de projections et d’ateliers thématiques. Le tout sous le thème générique de la ville au cinéma, dans le cadre de la faculté pluridisciplinaire de Safi.

La Ville, en tant que concept, y sera scrutée sous différents prismes d’expériences imagées de divers horizons. Bien sûr qu’on verra Casablanca à travers la « Nadra/trilogie » de Noureddine Lakhmari, mais il s’agira aussi de Paris, de Marrakech dans le cinéma américain et de la ville canadienne.

On verra de la fiction, mais aussi du documentaire. On est en plein dans la multiplicité des genres et des approches. La convergence étant la Représentation de la Ville. Il y aura des images et des mots pour accompagner les images. Tout comme il y aura des ateliers pointus, dont celui relatif aux enjeux de la coproduction.

Le programme est alléchant . Autant pour le plaisir que pour la réflexion.