Le président Tchèque dans l’incapacité d’exercer ses fonctions (Pt Sénat)


Le président de la République Tchèque Milos Zeman, admis dans l’hôpital militaire de Prague, est dans l’incapacité d’exercer ses fonctions à la magistrature suprême du pays, a annoncé lundi soir le président du Sénat Milos Vystcil.

Lors d’une conférence de presse, M. Vystcil, qui se réfère au rapport des médecins traitants du chef de l’État, a affirmé que M. Zeman est «incapable d’exercer ses fonctions», ajoutant que le pronostic de l’évolution de sa maladie était « très incertain».

Le président Tchèque avait été hospitalisé le 9 octobre au lendemain des résultats des élections législatives, marqués par la défaite du mouvement ANO du premier ministre Andrej Babis au profit de la coalition de droite SPOLU (Ensemble), dont les trois leaders attendaient une audience du président Zeman pour discuter de la formation du nouveau gouvernement.

Le président du Sénat a annoncé également avoir convoqué, mardi, les chefs des partis politiques représentés au parlement pour une réunion en vue de « discuter de la procédure de transfert des pouvoirs du président durant son hospitalisation». Ce dernier devrait nommer le nouveau premier ministre et les membres du gouvernement issus des résultats des élections législatives.

Le président du Sénat réunira le parlement (les deux chambres) en vue de l’activation d’une clause constitutionnelle transférant certaines prérogatives présidentielles à d’autres responsables politiques, notamment celle de désigner un nouveau premier ministre après les élections législatives des 8 et 9 octobre.

Cette initiative nécessite l’accord des deux chambres du parlement. La chambre des députés (basse) issue du dernier scrutin législatif doit se réunir pour la première fois le 8 novembre, conformément à la constitution tchèque.

« Ce ne sont pas de bonnes nouvelles », a déclaré le premier ministre sortant Babis qui se dit prêt à discuter de la marche à suivre avec d’autres hauts responsables politiques, le Sénat et les représentants des deux coalitions (SPOLU et Pirates-STAN) qui entendent former un nouveau gouvernement.

M. Zeman a été placé en soins intensifs, rapporte le quotidien tchèque DNES, précisant qu’il souffre de problèmes au foie. Avant son hospitalisation, le président tchèque se déplaçait en chaise roulante.

En Tchéquie, le gouvernement est responsable devant le Parlement (régime parlementaire) et les pouvoirs du président de la République se limitent au fait qu’il est le chef de l’État et le Commandant suprême des forces armées. Il est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans.

M. Zeman, 77 ans, avait été élu le 8 mars 2013 et réélu pour un second mandat en 2018 qui prendrait fin en 2023.