Vidéos. Passation de pouvoirs au ministère de l’Industrie: Les larmes de Moulay Hafid Elalamy

ACTUALITÉSOCIÉTÉ
407
1

Lors de la passation de pouvoirs entre Moulay Hafid Alami et ses trois successeurs à la tête du département de l’Industrie qu’il a dirigé pendant quatre ans, l’ex-ministre n’a pas pu retenir ses larmes en écoutant son ex-directeur de cabinet (devenu ministre) lui rendre un vibrant hommage: « M Elalamy a réalisé de grands succès et a fortement contribué au développement du secteur de l’industrie au Maroc », a indiqué Ryad Mezzour.

 

 

Un constat qui est partagé par beaucoup d’opérateurs économiques, de politiques, d’internautes, voire au sein de l’opinion publique. L’ex-ministre s’était, particulièrement, distingué lors du déclenchement de la crise de Covid-19 quand il avait mobilisé les usines de textile pour fabriquer des masques de protection au moment où plusieurs pays européens en manquaient.

Il a surtout incité de grands investisseurs étrangers à s’installer au Maroc notamment dans les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique. C’est ce qui explique l’étonnement de beaucoup d’internautes sur sa non-reconduction à la tête du même ministère ou un autre département.

 

 

Ceci étant, ce Marrakchi, parfait orateur, ne s’est pas fait que des amis par son franc-parler et parfois ses excès de colère. Personne n’est parfait mais aucun ne peut contester que cet homme d’affaires a brillamment marqué son passage à la tête du ministère de l’Industrie. En tout cas, Moulay Hafid Elalamy n’oubliera jamais la standing-ovation que lui ont réservée ses collaborateurs et les fonctionnaires du ministère (voir vidéo ci-dessus).