Vidéo. Le Maroc, premier pays africain à acquérir ces bombes américaines hautement létales


Un accord a été conclu entre le Maroc et les USA pour l’acquisition de bombes AGM-154 Joint Standoff Weapon (JSOW), pouvant être tirés depuis des bâtiments de guerre et des avions de chasse, dont les « F16 Viper ».

 

 

 

Selon le site defense arab, qui diffuse une copie du contrat conclu entre les Forces royales air (FRA) et le département d’État américain à la Défense, le Maroc serait le premier pays africain à acquérir cette arme de précision à moyenne portée, plus particulièrement destinée à engager les cibles bien défendues tout en restant à bonne distance des systèmes de défense antiaérienne classiques. Ce type d’arme permet d’atteindre des cibles à des distances d’environ 22 km (largage à basse altitude) et allant jusqu’à plus de 120 km (largage à haute altitude). 

 

 

 

 

Le Maroc figurera désormais parmi 11 pays acquéreurs de ce type d’armes: l’Australie, le Canada, la Finlande, la Grèce, les Pays-Bas, la Pologne, l’Arabie saoudite, Singapoure, la Turquie, les Émirats arabes unis et Taïwan.

AGM-154, une arme hautement létale

L’AGM-154 est une famille de bombes planantes appartenant à la classe des 1 000 livres (454 kg). Destinées à être des armes hautement létales et à faible coût, elles apportent à leur utilisateur des capacités « Standoff » (tirs effectués à distance de sécurité), permettant d’atteindre des cibles à des distances d’environ 22 km (largage à basse altitude) et allant jusqu’à plus de 120 km (largage à haute altitude)1. De par ces caractéristiques, la JSOW peut être utilisée en toute sécurité contre de très nombreux types de cibles, même bien défendues.

Il s’agit d’une arme « Tire et oublie », l’arme étant larguée puis faisant sa route de manière autonome. À ces fins, elle est équipée d’un système de guidage combiné inertiel + GPS, qui lui permet en outre d’être utilisable de jour comme de nuit et sous toutes les conditions météo. Sur l’AGM-154A (JSOW-A), le guidage terminal est également assuré par ce système, alors que l’AGM-154C (JSOW-C) a recours à un autodirecteur à infrarouges.