Clap de fin pour “le gentleman méchant de l’écran”

ACTUALITÉARTS & CULTURE
261
1


Youssef Chaabane, immense acteur égyptien, est décédé à l’âge de 90 ans, a annoncé dimanche le syndicat égyptien des métiers dramatiques. 

L’artiste avait été évacué il y a quelques jours dans un état critique vers un hôpital caïrote, après avoir été infecté au nouveau coronavirus (Covid-19).

Né le 20 mai 1936 dans le quartier de Choubra du Caire, Youssef Chaabane, surnommé  “le gentleman méchant de l’écran”, a à son compteur pas moins de 100 films. 

 

 

 

 

Youssef Chaabane entamera sa carrière au tout début des années soixante et durant de nombreuses années i enchaînera des rôles plutôt secondaires. Pourtant il avait réussi parfaitement un rôle central que lui avait proposé le réalisateur Hassane El-Imam en 1963, dans le film “Zoukak El Moudouk“ de Naguib Mahfouz, avec Chadia.

Vers la fin des années soixante et durant les années soixante-dix l’acteur se verra attribuer de nombreux rôles centraux ou importants. Il va montrer sa réelle performance d’acteur plus d’une fois dans de nombreuses interprétations difficiles ou délicates comme dans le film ”Un incident d’honneur” (Hadit Charaf) en 1971.

En raison même de ces performances il finit par rejoindre les figures méchantes célèbres du cinéma égyptien. Sachant qu’incarner le mauvais garçon, le personnage machiavélique ou cruel demande d’importants efforts pour épouser le rôle. L’acteur tournera dans un grand nombre de séries télévisuelles, et il s’y consacrera quasi complètement à partir des années quatre-vingts dix. On retiendra de lui en particulier son rôle dans le feuilleton à succès ”La réalité et l’illusion‘’ (El Hakika Wa Sarab) à côté de Fifi Aabdou en 2003.

Parmi ses autres films :

-Le miracle (El Mouediza) avec Chadia et Faten Hamama en 1962.

-Les trois l’aime (Eltalat yhabounaha) avec Faten Hamama en 1965.

-La traitresse (El Khaina) avec Nadia Lotfi et Mahmoud Morsy en 1965.

-L’homme qui a perdu son ambre (Elrajol Alazi Fakada Dilou) avec Kamal El-Chanaoui en 1968.

-Le fleuve Jaune avec Mariam Fakhr-Eddin et Choukri Sarhane en 1970.

-Une femme de mauvaise réputation avec Chams El-Baroudi en 1973.

-Les géants (El Aamalika) avec Nahid Charif en 1974.

-Sabryne avec Najla Fathi en 1975.

-Des jours à Londres avec Samira Tawfiq en 1978.

-Au défunt la miséricorde en 1982 avec Farid Chawki et Mewet Amin

-Foutouat Darb El-Assal avec Issaad Youness en 1985

-La vierge et le scorpion avec Sabryne en 1990.

-Le quartier Barjouan (Harat Barjouan) avec Nabila Aabid en 1991 -Vos rêves (Ahlamkou) avec Isaad Youness en 1997.


Article Tags