Vidéo. Maroc-USA: les Marines de guerre prospectent de nouvelles opportunités de coopération


Le Contre-Amiral Mustafa El Alami, Inspecteur de la Marine Royale nationale, s’est entretenu hier mercredi 8 janvier en visioconférence avec le Général-Major Michale E. Langley, commandant du Corps des Marines en Europe et en Afrique.

Lors de cet entretien, dont notre confrère FAR-Maroc s’est fait l’écho, le haut gradé américain a félicité son homologue marocain pour le haut degré d’engagement de la Marine royale nationale, particulièrement durant la pandémie de coronavirus, pour assurer la sécurité maritime dans la région.

 

 

 

 

Les deux haut gradés ont passé en revue les différents exercices entrepris conjointement en Méditerranée et dans l’Atlantique, en vue d’améliorer les capacités d’interopérabilité entre la Marine royale nationale et le corps des Marines.

Les deux haut responsables militaires ont saisi l’occasion de cet entretien pour  prospecter les nouvelles opportunités de coopération, mettant l’accent sur l’optimisation des capacités d’intervention de l’infanterie navale, les opérations commandos en mer ou à travers des opérations de débarquement (opération amphibies). 

La Marine royale dispose pour des missions de débarquement et d’opérations spéciales d’un corps de plus de 2 000 fusiliers marins regroupé en 3 Bataillons de Fusiliers-Marins (BFM) situés à Al Hoceima, Agadir et Dakhla, et des détachements (compagnie) à Casablanca et Laâyoune.

Les Fusiliers-Marins marocains sont équipés de véhicules tactiques légers tels HMMWV, Jeep, camions. Ils sont armés de missiles antichars, mitrailleuses lourdes et canons de 23 mm (dont certains montés sur Hummer ou autres véhicules léger), de mortiers de 120, canons sans recul, et tout le matériel de communications et d’infanterie.


Article Tags

Facebook Comments