Académie de Marrakech. Face aux carences du protocole sanitaire, les enseignants et les élèves vivent dans l’angoisse d’attraper le coronavirus

SOCIÉTÉ
143
1

Un groupe d’enseignants de l’Académie régionale de Marrakech-Safi a indiqué que l’on ne peut pas dispenser l’enseignement à distance à cause de l’inexistence des moyens techniques. Il est vrai, ajoutent-ils, que cette formule constitue une alternative au présentiel mais l’utilisation des nouvelles technologies dans l’Académie de cette région est loin d’être accessible à tout le monde. Autant dire, poursuivent les enseignants, que la reprise de l’enseignement présentiel demeure une décision pertinente sauf que le travail accompli dans ce domaine, à tous les niveaux, depuis le déclenchement de la pandémie, demeure insuffisant.

A titre d’exemple, l’opération d’inscription des nouveaux élèves via internet a été émaillée par de nombreux problèmes parfois inextricables. D’autant, ajoute les mêmes intervenants, que le débit Internet de la plate-forme réservée à l’orientation scolaire est très lent. A cette problématique s’ajoutent toutes les failles qui ont mené à la gestion catastrophique de l’enseignement à distance dans la région. Encore faut-il ajouter, précisent-ils, que le directeur de l’Académie ne contribue pas à la programmation des cours de soutien pour permettre aux élèves de consolider leurs connaissances et de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions.

Quant aux mesures sanitaires, les enseignants ne mâchent pas leurs mots quand ils critiquent l’absence de commissions provinciales pour superviser la mise en œuvre du protocole sanitaire. Une carence dans la désinfection des classes et dans la maîtrise des rassemblements qui suscite aussi bien chez les élèves que chez les enseignants de l’Académie de Marrakech-Safi, un sentiment permanent d’inquiétude et d’insécurité face à un virus invisible.

 

 

.


Facebook Comments