DRISS GUERRAOUI AU CREUX DE LA VAGUE


Il a toujours manqué un brin de charisme, un chouia d’authentique communication, quelques grammes de réel désintéressement et parfois d’empathie pour que Driss Guerraoui  gagne effectivement le cœur des gens.

Et aussi pour qu’il soit “reconnu” comme “penseur”, à l’instar de ces analystes  marocains  qui ont enrichi le débat sur l’économie marocaine. Il n’a pas su se hisser à cette notoriété.

Il y a toujours eu un hiatus  entre  Driss Guerraoui, qui reste un  intellectuel productif, et son rayonnement humain. Si la maîtrise des concepts et la haute responsabilité ne sont pas accompagnées  d’une profondeur humaine,  faite aussi de confiance aux gens,  de sens authentique du dialogue et de réels égards,…  la science chez l’individu reste orpheline.

Beaucoup de gens qui ont collaboré avec Driss Guerraoui dans un grand nombre d’associations ou ONG ont parfois pointé des relents de “crispation et  fermeture au dialogue” habillés par une apparente bonhommie.

Drissi Guerraoui est un “Serial Collectionneur” de titres de président, de vice-président  et de  qualité de membres ici ou là. La palette politico-idéologique est très très large.

–  Membre du secrétariat général du Conseil national de la Jeunesse et de l’Avenir.

– Membre du conseil d’administration du Conseil international d’action sociale- président de la région MENA,

– Membre fondateur et vice-président de l’Association marocaine d’intelligence économique,

–  Vice-président de l’Association internationale francophone de l’intelligence économique,

–  Conseiller du Premier ministre chargé des questions sociales. Sous  Abderrahmane El Youssoufi, Driss Jetou et Abass El Fassi.

–  Coordinateur du Forum des jeunes du 3ème Millénaire

–  Secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental du Maroc (CESE),

–  Docteur honoris causa de l’École de commerce de Lyon,

–  Membre de l’Académie des sciences du Portugal,

–  Président du Réseau Afrique des Maisons de la francophonie – Association la Maison de la francophonie de Dakhla,

–  Il est président du Conseil de la Concurrence depuis le 17 novembre 2018

Or le Communiqué du Cabinet Royal du mardi 28 Juillet 2020 –  sur la question d’”éventuelles ententes des sociétés pétrolières” soumise à l’examen du Conseil de la concurrence – a également annoncé la réception  d’ “une fiche émanant de plusieurs membres du Conseil” sur les agissements du président.

Ils relèvent que “la gestion de ce dossier a été caractérisée par des transgressions de procédure et des agissements de la part du président qui entachent la qualité et l’impartialité de la décision prise par le Conseil”.

Cette fiche  reproche aussi à Driss Guerraoui: une communication dommageable à l’examen de l’affaire et à la crédibilité du Conseil/un passage forcé au vote avant que le débat ne soit clos/une interprétation tronquée et violation de l’article 39 de la loi relative à la liberté des prix et de la concurrence/une opacité de la procédure d’instruction, marquée par un partage sélectif des documents/une non satisfaction des requêtes des membres en vue d’un examen équilibré des arguments avancés par les sociétés…

Le reproche le plus notable est ce “comportement du président qui laisse penser qu’il agit sur instructions ou selon un agenda personnel”.

Tout cela laisse supposer que Driss Guerraoui – désavoué par ses pairs –  n’a pas su adopter un comportement à la hauteur de sa mission. Il s’agit d’une Institution Constitutionnelle.

Une charge qui nécessite des qualités certaines dans l’appréciation et l’évaluation des questions portées à l’examen du Conseil. En plus de l’expertise, de la parfaite connaissance des dossiers et leur complexité …il faut également mobiliser toutes les valeurs du dialogue et de la concertation pour que la décision  soit équilibrée et sereine.

Le Conseil constitué de  12 membres est un lieu d’intelligence collective… aspect que le président a apparemment, quelque peu, perdu de vue.

Il est constitué de 6 membres représentant les Départements de la Justice, de l’Intérieur, des Finances, le SGG, les affaires générales du gouvernement et le Plan… 3 membres juristes compétents dans  les domaines de l’économie, de la concurrence et de la consommation… et 3 membres représentant les Fédérations de commerce, industrie, services, agriculture,…

La gestion de cette éminente  Institution Constitutionnelle ne pourrait être assimilée à la gestion d’une Association, ONG, Réseau, ou tel ou tel Mountada ou Forum… des structures où Driss Guerraoui a une longue pratique.

Facebook Comments