Vidéo. Le Maroc en passe d’acquérir la version la plus avancée des systèmes de défense aérienne américains Patriot


L’information a été confirmée par le très sérieux site d’information américain Inside Défense. Dans un articulé paru le 11 novembre sous le titre « Lockheed Martin double sa capacité de production de PAC-3 MSE en 2022 pour répondre à la demande intérieure et extérieure », ce site spécialisé indique que le Maroc a bel et bien passé commande auprès de l’industriel américain pour l’acquisition des Patriot Advanced Capability via le dispositif « FMS » (Foreign Military Sales).

« Le Pentagone a précédemment approuvé le PAC-3 MSE pour l’exportation vers Bahreïn, l’Allemagne, la Corée du Sud, la Pologne, le Qatar, la Roumanie, la Suède, les Émirats arabes unis, le Japon, l’Arabie saoudite, le Koweït, Taïwan, les Pays-Bas, la Norvège, le Maroc et la Suisse« , rapporte Inside Defense, soulignant que le PAC-3 est un système de missile totalement revu et conçu dès le début pour détruire les missiles balistiques tactiques.

 

 

 

En matière de défense aérienne, il avait été rapporté, l’an passé, que le Maroc allait aussi recevoir quatre batteries du système chinois HQ-9 [FD-2000 pour l’exportation], produit par China Precision Machinery Import-Export Corporation [CPMIEC].

L’objectif de ces achats de divers horizons (USA, Chine, notamment) est de limiter la dépendance à un seul système en cas de défaillance des équipements de défense.

Les États-Unis restent toutefois le plus grand fournisseur du Maroc en armements, comme en témoignent les dernières transactions: 48 avions de combat F-16 « Viper » [dont 25 exemplaires neuf et la modernisation de 23 autres F-16 C/D déjà en dotation], 24 hélicoptères AH-64E Apache ainsi que quatre drones MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] MQ-9B SkyGuardian.