Que cache l’information fallacieuse sur les deux camionneurs algériens « tués » en Mauritanie par un missile tiré par les FAR ?


L’information publiée sur une prétendue attaque des FAR contre des camionneurs algériens qui circulaient, le 1 er novembre, en Mauritanie ne saurait être un simple fake news commis par un internaute loufoque ou malintentionné. La rapidité avec laquelle les médias algériens, polisariens et autres ont relayé cette « attaque », avec force détails, en dit long sur les dessous cachés de ce ballon d’essai…

A preuve, le site algérien Menadefense a poussé la barre du mensonge jusqu’à dire qu’il dispose des plaques minéralogiques des deux camions ainsi que de l’identité des deux victimes. Le media algérien, qui ne recule vraiment devant rien, a indiqué qu’il a même recueilli les réactions des proches des victimes.

Mêmes les médias les plus célèbres dans le monde comme la CNN, BBC ou autres n’auraient pas accédé, en ce temps record, au lieu de l’attaque qui se trouve selon le media algérien entre Ain Bentili( Mauritanie) et Bir Lahlou. Des organes proches du Polisario ont fait mieux que Menadefense puisqu’il ont publié des images de camions calcinés choisies, à coup sûr, par hasard dans leur médiathèque.

Autant dire qu’il y’a anguille sous roche et que cette fausse attaque voudrait cacher la vraie agression commise par des terroristes parrainés par l’Algérie contre deux camionneurs marocains au Mali.

Heureusement que le gouvernement mauritanien a publié un démenti au sujet de cette prétendue attaque sinon la rumeur aurait été convertie en un acte militaire des FAR pour venger le deux camionneurs marocains tués au Mali.

Au vu de l’état psychique dégradé dans lequel se trouvent la junte militaire algérienne et ses sbires polisariens après leur déroute au conseil de sécurité il faut s’attendre à tout de leur part. Les caporaux en chef n’hésiteraient pas à tuer leurs propres compatriotes dans une embuscade dans le seul but de l’imputer à l’armée marocaine.

Ce n’est qu’une sinécure pour eux puisque depuis des décennies ils sacrifient tout leur peuple pour garder sous respiration artificielle leur étrange créature.